Tinder, est l’application de rencontre la plus populaire au monde avec plus de 60 millions d’utilisateurs.
Malheureusement pour les actionnaires, ce nombre de représente pas les utilisateurs disposant d’un compte payant. Mais pas d’inquiétudes, si vous utilisez l’application, vous contribuez sans forcément le savoir à sa richesse !

Les termes d’utilisation de Tinder

Pas besoin de nous mentir, vous ne les avez pas lu, vous n’aviez pas le temps, vous n’alliez quand même pas lire les 7071 mots que comporte les TOS !

De toute façon, selon l’étude menée en 2016 par Conseil des Consommateurs Norvégien (CCN), Tinder ne vous indique pas quand ces termes sont modifiés, contrairement au modèle de respect de la vie privée qu’est Facebook 😉

tos tinder

Donc, vous n’êtes pas au courant de comment Tinder utilise vos informations personnelles ?

Pour Tinder, les « informations personnelles » ne représentent que les informations qui permettent de vous identifier personnellement ( Personally Identifiable Information ), comme par exemple votre adresse mail.

Cela veut dire que l’application ne reconnait pas comme « informations personnelles » les :

  • Données techniques : des statistiques sur votre utilisation de l’application, par exemple, combien de fois vous l’utilisez dans une journée.
  • Données comportementales : un historique de vos actions liées à l’application. Votre préférence sexuelle, votre façon d’aborder votre match ou encore le lieu d’où vous venez de swiper cet énième faux profils

Comment des données techniques et comportementales sont utilisées ?

Avant la Saint Valentin, vous lanciez l’application une à deux fois par semaine et vous étiez plutôt difficile quant à votre sélection de profils.

Cependant, cette fête vous fait beaucoup réfléchir… Impossible de passer la prochaine tout(e) seul(e) ! Résultat, vous lancez l’application beaucoup plus souvent et quadruplez les profils likés 💘

L’algorithme de Tinder va comprendre que ces jours-ci, vous avez particulièrement besoin de matcher.

C’est pourquoi il pourrait réduire votre nombre de swipes disponibles et vous inciter plus facilement à rejoindre la version Gold ou Plus 😉

Vos messages et vos photos

Tous vos messages et photos envoyées sur l’application appartiennent aussi à Tinder. Ce contenu est libre d’être ré-utilisé à vie, même après la suppression de votre compte.

photos Tinder

Ils savent qui je suis, ce que j’aime et mes habitudes, et alors ?

Heureusement pour vous, Tinder ne revend pas vos données personnelles pour vous exploiter en dehors de l’application … ahahaha … ah si 😉

L’application ne précise pas à ses utilisateurs à qui elles seront revendues. Ce qui est sûr, c’est que les entreprises partenaires obtiennent votre Advertising ID (identifiant publicitaire) et un maximum de données vous concernant.

L’identifiant publicitaire est une sorte de carte d’identité de votre monde publicitaire. Chaque publicitaire peut vous cibler via cet identifiant pour vous afficher des publicités ciblées.
Par exemple, avec vos données GPS, le publicitaire saura que vous préférez rencontrer vos dates au McDonald juste en face de chez vous, mais ne connaîtra pas votre nom.

identifiant publicitaire

Tinder, comme bien d’autres, s’occupe ainsi de remplir des cases sur votre profil, chaque information intéressera ou non l’entreprise partenaire qui pourra s’en servir pour indirectement vous re-cibler.

Je ne vois pas en quoi ça pose problème

Ok, prenons deux cas concrets :

Le cas positif :

Vous utilisez une application pour suivre votre chemin lors de votre footing quotidien. Celle-ci à le devoir de noter les déplacements de ses utilisateurs, mais aussi de revendre ces donnés pour se financer

La grande enseigne vendant des produits de sport achète ses données et sait maintenant parfaitement où afficher son panneau publicitaire pour toucher un maximum de sportif.

Résultat, même si la RGPD n’est pas vraiment respectée, la publicité est mieux ciblée grâce à vos données.

Le cas négatif :

Tout comme c’est déjà arrivé sur Facebook, votre orientation sexuelle, votre origine ou encore votre religion, peuvent être utilisées pour vous discriminer.

De plus, ces données ne pourront jamais être totalement protégée. Un hacker pourrait très bien dévoiler vos techniques de dragues ou vos fantasmes à la terre entière 🌎

Conclusion, vos données ne vous appartiennent pas et vous n’avez aucun moyen de contrôler comment elles vont être utilisées.

En plus, si vous êtes un homme, vous avez 25x moins de chance de matcher qu’une fille. Voilà, ça c’était gratuit !

Laisser un commentaire

Deceiver Team

Une question ? Contactez-nous sur deceiver.contact@protonmail.com